dimanche 24 septembre 2017

Salon du Bourget : Sumpar


Présent au salon du Bourget avec la filière NAE, Loic Leroy, directeur général de Sumpar, a notamment présenté la poutre de la nacelle du Silvercrest, nacelle moteur du Falcon 5X de Dassault.

A Boos, près de Rouen, le groupe d'aéronautique Sumpar s'est doté d'un nouveau bâtiment de 3.000 m² dédié à l'assemblage et au stockage, afin de pouvoir répondre à de nouveaux contrats.

Militaire, civil, avions, hélicoptères... L'activité du groupe Sumpar, implanté à Boos près de Rouen, est 100 % dédiée à l'aéronautique : « Nous n'avons pas d'activité dans le domaine spatial car ce secteur demande peu de pièces en volume », justifie Loic Leroy, directeur général de Sumpar. Avec une croissance à deux chiffres depuis plusieurs années, Sumpar a régulièrement investi pour augmenter ses capacités de production afin de répondre aux développements pour des programmes d'aviation comme le Comac, avion chinois concurrent de l'A320 Neo d'Airbus, ou encore le Silvercrest, un nouveau moteur pour le marché des petits avions commerciaux.

Un nouveau bâtiment de 3.000 m²
Pour suivre le rythme des commandes, liées notamment à ses nouvelles activités d'assemblage pour l'A320 Neo, mais aussi à son activité d'assemblage cabines, Sumpar s'est doté d'un nouveau bâtiment de 3.000 m². Plusieurs millions d'euros ont ainsi été investis par le groupe normand (la direction ne souhaite pas préciser le montant exact) dans ce bâtiment conçu pour l'assemblage et le stockage. « Cet investissement doit nous permettre d'honorer nos nouveaux contrats signés sur 5 ans pour un total compris entre 5 et 10 millions d'euros », explique le directeur général


50 M€ de chiffre d'affaires attendus en 2020
Alors que des recrutements sont prévus pour soutenir les développements du groupe, avec une montée en charge dans la filiale marocaine du groupe, Loic Leroy insiste sur la difficulté à trouver du personnel : « Il y a pénurie dans les métiers de l'usinage et de la chaudronnerie, particulièrement en région, même si cela est vrai pour l'ensemble de la France. Mais ce handicap est un véritable frein au développement ». Une difficulté à recruter qui n'empêche pas le groupe Sumpar d'afficher une projection de son chiffre d'affaires en forte hausse, avec 50 millions d'euros attendus d'ici 2020, contre 35 millions d'euros pour l'année 2016. Sur ce résultat, l'export devrait continuer à représenter 20 % du chiffre d'affaires total avec des clients au Royaume-Uni, USA, Canada ou encore Belgique.
Sumpar (Boos)
D.G : Loic Leroy - Effectif : 220 - C.A : 35 M€

Sébastien Colle      Édition du 12 juillet 2017

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Le message sera publié après modération.

Voilà : c'est fait.
Et un grand merci !

LinkWthin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...